poezii
v3
 

Agonia - Ateliere Artistice | Reguli | Mission Contact | Înscrie-te
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Articol Comunităţi Concurs Eseu Multimedia Personale Poezie Presa Proză Citate Scenariu Special Tehnica Literara

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Texte de acelaşi autor


Traduceri ale acestui text
0

 Comentariile membrilor


print e-mail
Vizionări: 3440 .



le miroir d’où
poezie [ ]
(seulement elle a vu le sacrifice)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
de [Salvamaria ]

2011-12-30  | [Acest text ar trebui citit în francais]  

Traducere poezie - Traduceri poezii si alte texteAcest text este o traducere.  | 





ce n’est pas moi qui dit
c’est Lui


quand à l’entour il y a assez de silence
et le brouillard s’est levé
seul
ou porté par la brise
j’entends les anges chanter
les pensées

l’année finit
le monde s’empresse
de dire combien il désire
un changement pour le mieux

il y a encore des traces rouges sur le blanc de la neige
le monde pense qu’elles sont restées depuis *l’ignat
moi, je les ai signalées dans la clameur
et ses racines
seulement elle a tout vu
du miroir

à propos du Conteur qui disait
je ne sais pas les autres comment ils sont
mais moi
je sens
que chaque homme
a un ange gardien
et un autre trompeur
et ce trompeur peut si bien jouer
être si bon que tu le prends
pour l’ange qui décide tout
tu apprends à la fin
qu’il n’est pas juste un séducteur
mais aussi un séparateur
tu découvres alors les blessures
qui n’arrivent plus à se cicatriser
parce que le séducteur est plein de vie



j’aime croire que
mon ange gardien
c’est ma Solitude
que la vie m-a donné en compagnon
dès que j’ai appris que l’amour est
un volcan en éruption quand tu ne fais pas attention
et tu voudrais que tout se passe comme avec une veilleuse
dans laquelle l’huile est l’amour


devant le miroir par où les illusions s’enfuient
j’ai regardé
le perron d’hier
quand tu est venu me demander
de l’argent pour le voyage
du manteau de la vieille dame
j’ai sorti un ancien papier
sans identité


nous montons ensemble des voiles
nous tirons à la rame
nous évitons les abordages
vers l’île du lendemain


tout s’est passé ainsi qu’il soit
bien plus que le miroir peut renfermer
maintenant







Constanța, le 27 décembre 2011
(L’oiselier de Ştefan Câlția
détails à la pyramide de l’escalier sans nom)




*ignat = nom donné au jour du 20 décembre, quand les paysans tuent les porcs (pour Noël)




d’après oglinda din care (doar ea a văzut jertfa), de Ioan-Mircea Popovici




.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii Casa Literaturii, poeziei şi culturii. Scrie şi savurează articole, eseuri, proză, poezie clasică şi concursuri. poezii
poezii
poezii  Căutare  Agonia - Ateliere Artistice  

Reproducerea oricăror materiale din site fără permisiunea noastră este strict interzisă.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politică de publicare şi confidenţialitate

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites!